L'évolution du climat en Suisse, aujourd'hui et demain

Quels sont les scénarios qui se présentent pour le futur climat de la Suisse? Quels sont leurs impacts sur notre société, et sur la construction et l'aménagement du territoire en particulier?

Un regard sur l'évolution du climat en Suisse les dernières décennies dégage une tendance très claire: les changements climatiques s'accélèrent, leur ampleur les rend perceptibles par la population et se traduit en conséquences très concrètes.

Face à ce constat, il est nécessaire d'agir sur deux fronts: la réduction des impacts liés aux activités humaines (émissions de gaz à effet de serre, pressions sur les ressources et sur les paysages), et l'adaptation de nos sociétés à un environnement moins favorable.

Afin de comprendre les enjeux et la stratégie développée par la Confédération, nous avons passé en revue plusieurs documents clés qui éclairent sur la situation actuelle du climat et les scénarios imaginés1, et sur le plan d'action proposé pour à la fois réduire les risques et adapter la société suisse2.

Voici un premier résumé des publications de Météo Suisse et le NCCS qui nous éclaire sur ce que nous vivons et sur ce qui nous attend.

Le Climat aujourd'hui en Suisse

Si la température globale de la décennie 2011-2020 a été 1,1°C au dessus de la moyenne pré-industrielle, la Suisse, elle, est confrontée à un réchauffement plus rapide (+2.5°C).

Cette différence s'explique notamment par la position géographique du pays: loin de toute masse d'eau qui absorberait le rayonnement solaire, celui-ci contribue plus fortement au réchauffement de l'air.

Au delà de l'évolution des températures moyennes, on constate également une augmentation encore plus soutenue des températures extrêmes, avec notamment une multiplication des journées et des nuits tropicales*. Ce phénomène est particulièrement marqué dans les agglomérations, où l'effet d’îlot de chaleur provoque des écarts de températures en moyenne 2°C plus élevées et pouvant atteindre jusqu'à 7°C avec les zones rurales alentours.

* journées où la température maximale est d’au moins 30 °C, nuits où la température ne descend pas en dessous de 20 °C

  • 2.5°C
    En Suisse, les dix dernières années (2013-2022) ont été 2,5 °C plus chaudes que la moyenne préindustrielle 1871-1900.
  • 7/10
    les sept années les plus chaudes ont toutes été mesurées après 2010. Avec un écart de 3,5 °C par rapport à la période préindustrielle, l'année 2022 a été nettement la plus chaude, suivie de 2018 et 2020.
  • 2x
    Le réchauffement en Suisse est aujourd'hui plus de deux fois plus important que la moyenne mondiale.

Si les températures sont au cœur des préoccupations, et représentent un effet du changement climatique très perceptible par l'ensemble de la population, celui-ci se traduit en Suisse par d'autres évolutions.

Avec la fonte des glaciers, la diminution des chutes de neiges, et les changements de température des cours d'eau, l'ensemble du milieu aquatique et de son fonctionnement est perturbé, entrainant des conséquences significatives aussi bien pour les populations vivant proches de l'eau que pour la Suisse dans son ensemble.

D'un autre côté, la multiplication des phénomènes de précipitation extrêmes impacte à la fois les paysages et les cours d'eau, mais également les infrastructures et les constructions.

Enfin, les modifications du climat se traduisent par des contraintes sur la biosphère (sensibilité aux pathogènes, modification des habitats, changements des périodes de floraison, etc.).

Ces effets perceptibles du changement climatique en cours sont amenés à s'accentuer dans le courant du siècle, selon les scénarios climatiques de Météo Suisse.

Les scénarios climatiques de la Suisse

Météo Suisse a élaboré en 2018 plusieurs scénarios climatiques3, associés aux engagements pris pour protéger le climat. Deux sont mis en avant pour expliquer les enjeux de ces mesures:

  1. "Pas de mesures de protection du climat* ": les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas freinées.
  2. "Avec des mesures significatives de protection du climat": les émissions de gaz à effet de serre sont nulles en 2070, et négatives au-delà.

Les 4 messages clés ci-dessous sont extraits de ces scénarios climatiques.

* Les émissions mondiales de gaz à effet de serre de ces dernières années ont été proches du scénario "Pas de mesures de protection du climat".

Plus de journées tropicales

" Les jours les plus chauds en été, le thermomètre grimpe de 5,5 degrés Celsius de plus par rapport à aujourd’hui. L’été caniculaire record de 2003 est désormais la norme. Il faut compter avec 18 jours de fortes chaleurs – avec des températures qui ne survenaient qu’une fois par an jusqu’à présent.*"

Dans les régions de basse altitude, le nombre de journées tropicales doublera ou triplera d'ici 2050. Du fait que les modèles climatiques ne prennent pas en compte les effets d'îlots de chaleur urbains, la population résidant en ville sera fortement impactée par les effets physiologiques des vagues de chaleurs.

La succession de vagues de chaleur entrainera des tensions sur l'usage de l'eau.

* scénario possible pour 2060, selon Météo Suisse

Météo Suisse

Jour le plus chaudJours de fortes chaleurs
Au milieu du 21e siècle+2 °C à +5,5 °C+3 à +17 jours
Vers la fin du 21e siècle+4 °C à + 8,5 ° C+12 à +37 jours

Des étés plus secs

" En Suisse, les températures sont en moyenne plus élevées d’environ 4,5 degrés Celsius en juin, juillet et août. Parallèlement, il tombe jusqu’à 25 % de pluie en moins et la plus longue période sans précipitations dure près de 20 jours, contre 11 jours aujourd’hui.*"

L'augmentation des températures accélère l'évaporation de l'humidité du sol, tandis que les précipitations diminuent et les périodes sans précipitation s'allongent. Une sécheresse qui aurait lieu tous les dix ans de nos jours se reproduirait une année sur deux en 2080.

La raréfaction des ressources en eau se fera au moment où elle est la plus utilisée, tant pour la production de nourriture que pour le rafraichissement et les loisirs, tandis que les stocks saisonniers naturels que sont les glaciers sont amenés à disparaitre au milieu du siècle.

* scénario possible pour 2060, selon Météo Suisse

Météo Suisse

Précipitations estivalesSécheresse estivale la plus longue
Au milieu du 21ème siècle-25 % à +10 %+0 à +9 jours
Vers la fin du 21ème siècle-40 % à 0 %+1 à +9 jours

Des précipitations violentes

" La moyenne du cumul journalier maximal de précipitations sur une année augmente d'environ 10 %. Des précipitations comme celles qui ne se produisent qu'une fois tous les 100 ans apporteront en été près de 20 % de pluie supplémentaire par rapport à aujourd'hui.* "

L'air chaud étant capable d'accumuler plus d'eau, les précipitations sont plus violentes. Cet effet se combine avec l'artificialisation et la sécheresse des sols, qui empêchent une absorption rapide de l'eau et favorise le ruissellement et les inondations.

En hiver, l'augmentation du niveau de la limite pluie-neige augmentera la part de précipitation liquide, et allongera la période de risque de crues.

* scénario possible pour 2060, selon Météo Suisse

Météo Suisse

Max. de précipitations en hiverMax. de précipitations en été
Au milieu du 21e siècle+10 %+10 %
Vers la fin du 21e siècle+20%+10 %

Des hivers peu enneigés

" L’hiver est en moyenne plus chaud de 3,5 degrés Celsius par rapport à aujourd’hui. Il neige moins et plus rarement. Les quantités de neige à basse altitude ont diminué de moitié. L’isotherme du zéro degré est monté de 650 mètres et se situe à environ 1500 mètres en hiver.* "

La diminution des jours de gels, ainsi que la remontée de la limite pluie-neige est un facteur critique dans la fonte des glaciers, qui ne seront plus alimentés en neige fraîche. De plus, la fonte du pergélisol, entrainant une déstabilisation des sols montagneux, représente des risques pour les activités et les infrastructures de montagnes.

L'augmentation de 2 à 3.5°C de moyenne combiné à une hausse globale des quantités de précipitation aura pour effet d'augmenter la quantité d'eau liquide et donc le risque de crue et de dégâts sur les infrastructures.

* scénario possible en 2060, selon Météo Suisse

Météo Suisse

Temp. hivernalesIsotherme 0° en hiver
Au milieu 21ème siècle+2 °C à +3,5 °C+400 à +650 m
Vers la fin du 21ème siècle+3 °C à +5,5 °C+700 à +1050 m
  • 1500m
    L’isotherme du zéro degré moyen pourrait s'élever jusqu’à 1500m au milieu du siècle, contre 850m aujourd’hui.
  • 50%
    En dessous de 1000 mètres d’altitude, la couverture neigeuse diminuera de moitié environ d’ici le milieu du siècle.

Sources